PréVENTION

Outre la carie, les maladies des gencives ou maladies parodontales

 

constituent le principal problème buccodentaire des adultes et des personnes âgées. Il s'agit d'une inflammation des gencives causée par l'accumulation de plaque dentaire et de tartre. La plaque dentaire est un film bactérien invisible et collant qui s'accumule sur les dents. Elle est produite par une combinaison de diverses bactéries, de morceaux d'aliments et de salive. La plus grande concentration de plaque se retrouve entre les dents et sous le bord des gencives. Avec le temps, la plaque se transforme en tartre, une substance granuleuse et dure qui doit être enlevée régulièrement.


Les deux principaux signes du début de la maladie parodontale, ou gingivite, sont un saignement des gencives lors du brossage et une mauvaise haleine. Les gencives peuvent aussi être rouges, enflées et sensibles au toucher. Une gingivite non traitée peut se transformer en parodontite. À cette étape, l'os qui soutient les dents commence à se détériorer. Sans traitement, les dents deviennent mobiles et devront être extraites.


Les maladies parodontales sont la cause principale de la perte des dents chez les adultes. Près de 75 % des adultes souffrent de problèmes des gencives à divers degrés au cours de leur vie. Les personnes qui portent des prothèses ne sont pas à l'abri de telles maladies. Le brossage des dents ou des prothèses, l'utilisation quotidienne de la soie dentaire et des visites régulières chez le dentiste demeurent les meilleurs moyens de prévenir ces maladies.

 

D'autres facteurs peuvent aussi contribuer à l'apparition des maladies parodontales, notamment :

  • Des conditions qui affectent le système immunitaire telles qu'un mauvais fonctionnement de la glande thyroïde, le diabète, la grossesse, la leucémie ;

  • Des facteurs héréditaires ;

  • De mauvaises habitudes, notamment se nourrir mal, se ronger les ongles, serrer ou grincer les dents, faire usage de tabac, consommer trop de sucre ;
  • La prise de certains médicaments, incluant les anovulants, et de drogues.

 

Diagnostic et traitement :

 

Le dentiste peut diagnostiquer et traiter les maladies parodontales dès leur début. Il orientera les cas intermédiaires et avancés vers des parodontistes au besoin, qui sont des spécialistes du traitement des maladies parodontales.


Le traitement parodontal vise à rétablir la santé des gencives. Il nécessite habituellement un détartrage, soit un enlèvement de la plaque et du tartre accumulés sur les dents, un aplanissement des racines, une technique visant à rendre lisse la racine des dents après que les débris aient été enlevés, et un curetage ou grattage de la plaque et des tissus enflammés des gencives. Dans les cas graves, il peut être nécessaire de pratiquer des interventions chirurgicales pour enlever le tartre logé dans des poches qui se sont formées entre les gencives et les dents.


En Savoir plus...........

 

La mauvaise haleine

La mauvaise haleine ou halitose ,affecte environ 65 % de la population. Elle cause des malaises personnels et sociaux aux personnes atteintes. Dans la majorité des cas, cette condition est passagère, par exemple la mauvaise haleine du matin. Cette dernière est causée par une diminution de la production de salive durant le sommeil, combinée à une activité réduite des mouvements de la langue et des joues. Prendre un bon déjeuner équilibré et se brosser les dents et la langue permet de retrouver une haleine fraîche.

 

La mauvaise haleine résulte de l'action de bactéries anaérobies (pouvant vivre en absence d'oxygène) qui causent la décomposition, entre autres, des protéines contenues dans les débris alimentaires. Ce processus génère des gaz malodorants qui se mélangent à l'haleine.


Les principales causes de la mauvaise haleine sont :

  • Inflammation et maladies des gencives.

  • Une hygiène buccale déficiente.

  • La présence de caries et de restaurations défectueuses.

  • La rétention de particules alimentaires entre les dents.

  • Les foyers d'infection.

  • La respiration par la bouche.

  • Le tabagisme.

  • La diminution du débit salivaire.

  • L'accumulation de bactéries et de débris alimentaires sur la langue.

 

Si la mauvaise haleine persiste chez un patient qui a une hygiène buccale adéquate et ne présente pas de foyer d'infection, il faut penser aux causes suivantes :

  • Le tabac et l'alcool.

  • Certains aliments tels l'ail, l'oignon, le pastrami, etc.

  • Certains médicaments et suppléments.

  • Les résidus alimentaires qui s'accumulent au niveau de l'œsophage ou dans la région des amygdales.

 

Les maladies suivantes peuvent aussi causer la mauvaise haleine :

  • Le diabète.

  • Des problèmes rénaux et hépatiques.

  • Certaines maladies respiratoires et infections des poumons, des sinus, du larynx ou du nez.

  • Des désordres du tractus gastro-intestinal, par exemple le reflux gastro-œsophagien.

  • Dans ces cas, le patient doit être dirigé vers un médecin spécialiste qui fera un diagnostic et prescrira les modalités thérapeutiques appropriées.

 

Le rince-bouche

 

L'utilisation de rince-bouche masque temporairement la mauvaise haleine. Par contre, une utilisation excessive peut aussi irriter les muqueuses de la bouche et accentuer le problème de mauvaise haleine. Le dentiste et l'hygiéniste dentaire pourront vous recommander ceux qui ont de meilleures propriétés antimicrobiennes et dont l'efficacité est reconnue scientifiquement.

 

La meilleure façon de prévenir les désagréments dus à la mauvaise haleine est de maintenir une bonne hygiène buccodentaire et de visiter le dentiste régulièrement. Si la mauvaise haleine persiste, consultez un dentiste.